La transition énergétique

La transition énergétique est un processus de transformation du système énergétique d’une société, visant à passer d’un modèle basé sur les énergies fossiles et non durables à un modèle plus durable, basé sur les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

La transition énergétique repose sur la reconnaissance de la nécessité de lutter contre le changement climatique, de réduire la dépendance aux énergies fossiles. Et aussi de préserver les ressources naturelles et de promouvoir un développement économique plus durable.

Ainsi, elle implique des changements profonds dans les domaines de la production, de la distribution, de la consommation et de la gestion de l’énergie. Cela peut inclure la diversification du mix énergétique en faveur des énergies renouvelables telles que l’énergie solaire, éolienne, hydraulique, géothermique et la biomasse. L’efficacité énergétique joue également un rôle clé, en réduisant la consommation d’énergie tout en maintenant les mêmes services énergétiques.

L’objectif ultime de la transition énergétique est de parvenir à un système énergétique plus durable, résilient, décentralisé et décarboné, capable de répondre aux besoins énergétiques de la société tout en préservant l’environnement et en assurant un développement économique durable.

Les enjeux de la transition énergétique

Les enjeux de la transition énergétique sont multiples et complexes. Ils sont donc liés à la fois aux contraintes environnementales et aux enjeux économiques et sociaux. Parmi les principaux enjeux de la transition énergétique, on peut citer :

  • La lutte contre le changement climatique : la transition énergétique vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre en limitant la consommation d’énergies fossiles et en favorisant le développement des énergies renouvelables. Par conséquent, cette lutte contre le changement climatique est essentielle pour préserver l’environnement et les écosystèmes.
  • La sécurité énergétique : la transition énergétique vise à réduire la dépendance aux énergies fossiles importées et à garantir l’accès à l’énergie pour tous, notamment dans les pays en développement. Ainsi, elle contribue à renforcer la sécurité énergétique et à prévenir les crises liées à l’approvisionnement en énergie.
  • L’innovation et la compétitivité : la transition énergétique favorise l’innovation et la création d’emplois dans les secteurs des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique et de la mobilité propre. Elle permet ainsi de renforcer la compétitivité des entreprises et des économies.
  • La justice sociale : la transition énergétique doit être socialement juste et prendre en compte les enjeux de précarité énergétique. Cela dit garantir l’accès à l’énergie pour tous et permettre aux populations les plus vulnérables de bénéficier des avantages de la transition énergétique.

Les objectifs de la loi de la transition énergétique en France

La loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV), adoptée en France en 2015, comporte plusieurs objectifs majeurs. Voici quelques-uns des objectifs clés de cette loi :

Réduction des émissions de gaz à effet de serre

L’objectif principal de la LTECV est de réduire les émissions de gaz à effet de serre de la France. L’objectif fixé est une diminution d’au moins 40 % des émissions par rapport au niveau de 1990 d’ici 2030, et d’au moins 80 % d’ici 2050.

Développement des énergies renouvelables

Le Gouvernement s’investit de manière exceptionnelle pour encourager l’utilisation des énergies renouvelables thermiques et électriques, lesquelles sont utilisées pour la production de chaleur, d’électricité et de carburants. La loi vise à augmenter la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique français. L’objectif est d’atteindre une part d’au moins 32 % d’énergies renouvelables dans la consommation finale brute d’énergie d’ici 2030.

Amélioration de l’efficacité énergétique

La LTECV fixe l’objectif de réduire la consommation d’énergie finale de 50 % d’ici 2050 par rapport à 2012. Cela implique des mesures visant à encourager l’efficacité énergétique dans les bâtiments, les transports, l’industrie..

Réduction de la part du nucléaire

L’énergie nucléaire est considérée comme une forme d’énergie propre car elle ne produit pas de CO2, mais elle n’est pas renouvelable car elle dépend de l’uranium comme combustible. La France a établi comme objectif de réduire sa dépendance au nucléaire dans la production d’électricité, visant à atteindre une part de 50 % d’ici 2035, par rapport à environ 71 % actuellement.

Réduction de l’utilisation des énergies fossiles

Pour atteindre nos objectifs climatiques, il est essentiel de réduire l’utilisation des énergies fossiles (pétrole, charbon, gaz), qui sont les principales sources d’émissions de CO2 et les plus polluantes.

Transition vers une économie circulaire

La loi encourage le développement d’une économie circulaire, en favorisant notamment la réduction, le recyclage et la valorisation des déchets, ainsi que l’écoconception des produits.

Renforcement de la mobilité durable

Il s’agit d’encourager la transition vers des modes de transport plus durables, notamment en favorisant le développement des transports en commun, des véhicules électriques et du covoiturage.

Préservation de la biodiversité et protection de l’environnement

La préservation de la biodiversité et la protection de l’environnement sont des préoccupations majeures dans le contexte de la transition énergétique. La biodiversité, qui représente la variété des formes de vie sur Terre, est essentielle pour le bon fonctionnement des écosystèmes et le maintien de services écosystémiques cruciaux tels que la pollinisation des cultures, la régulation du climat et la purification de l’eau.

Retour en haut