Cap Soleil Energie Logo

Pompe à chaleur (PAC) : air-air, air-eau ?

Vous souhaitez rénover le système de chauffage existant à votre domicile mais ne savez pas quel système pourrait vous convenir, quels seraient ses avantages et inconvénients… En ce qui concerne la pompe à chaleur (PAC), on vous dit tout ce que vous devez savoir !

Qu’est-ce que la pompe à chaleur ?

La pompe à chaleur (PAC) est un système de chauffage écoresponsable utilisant une énergie verte pour chauffer votre domicile. Il existe plusieurs types de pompes à chaleur selon leurs méthodes de chauffe pouvant être géothermique, hydrothermique ou dans la plupart des cas, aérothermique.

Quelque soit la pompe à chaleur, le principe de fonctionnement est le même. La PAC récupère et utilise de l’énergie naturellement présente à l’extérieur de votre domicile pour en faire de l’énergie thermique. Cette énergie thermique permet de chauffer l’air ou l’eau qui est ensuite rediffusée à l’intérieur de votre domicile. Un bloc extérieur permettant de capter l’air et des diffuseurs à l’intérieur de votre domicile sont installés.

La pompe à chaleur aérothermique

Qu’est-ce que l’aérothermie ?

L’aérothermie est un système de récupération des calories naturellement présentes dans l’air ambiant pour permettre le chauffage. L’énergie thermique utilisée provient des calories qui se trouvent emmagasinées sous forme de chaleur dans l’air. Même avec des températures négatives, les calories contenues dans l’air permettent le chauffage par aérothermie.

La pompe à chaleur utilise ces calories naturelles et abondantes afin de porter à haute température l’air et vous offrir le chauffage de votre habitation. Certaines pompes à chaleur aérothermiques ont généralement un système réversible et peuvent aussi vous permettre la climatisation à votre domicile.

 Il existe deux types de pompes à chaleur aérothermiques :

  • la pompe à chaleur « air-air » : Elle permet uniquement le chauffage ou la climatisation du domicile.
  • la pompe à chaleur « air-eau » : Elle permet de chauffer et de produire de l’eau chaude à votre domicile. Dans certains cas, elle permet uniquement de rafraîchir l’air ambiant.

Comment cela fonctionne ?

Pour capter l’énergie thermique, la pompe à chaleur possède un bloc extérieur qui aspire l’air à l’intérieur. Ensuite, la transformation énergétique se compose de 4 étapes :

  1. A l’intérieur, un fluide frigorigène à l’état liquide récupère les calories de l’air extérieur. La température du fluide augmente grâce à l’énergie captée, le fluide se transforme en gaz et s’évapore.
  2. Le compresseur, alimenté par un moteur électrique, aspire et compresse le fluide frigorigène. À la fin de cette étape, le fluide devenu gazeux est chaud et sous haute pression.
  3. La condensation du fluide frigorigène, alors à l’état de vapeur et sous haute pression, permet de transmettre la chaleur dans l’air qui est diffusée à intérieur. Le gaz repasse à l’état liquide.
  4. Le détendeur fait chuter la pression du fluide frigorigène et prépare le fluide liquide avant la phase d’évaporation et ainsi de suite.

La pompe à chaleur « air-air »

La pompe à chaleur dite « air-air » est à la fois un système de chauffage et de rafraichissement relativement économique en raison de son fonctionnement. On parle souvent de climatisation réversible puisque c’est un seul même système dédié au chauffage et à la climatisation.

Pour information, le prix d’une pompe à chaleur aérothermique du type « air-air » se situe entre 10 000 et 15 000€ avec un prix moyen de 12 500€.

La pompe à chaleur « air-eau »

La pompe à chaleur dite « air-eau » est un système de chauffage par aérothermie qui assure aussi la production de l’eau chaude à votre domicile. Le système de chauffe est le même sauf qu’il permet de chauffer l’eau sanitaire et celle nécessaire pour les radiateurs.

A savoir, qu’une pompe à chaleur aérothermique de type « air-eau » coûte généralement entre 10 000 et 16 000€ avec un prix moyen de 13 500€.

Que vous choisissiez une pompe à chaleur « air-air » ou « air-eau », elle peut-être en alimentée électriquement grâce à vos panneaux photovoltaïques. Vous pouvez espérer réaliser une économie d’énergie importante par l’autoconsommation de votre installation ajoutée à la faible consommation initiale de votre système de chauffage.

Découvrez les différentes aides financières
dont vous pouvez être éligibles avec votre PAC !

La pompe à chaleur géothermique

Qu’est-ce que l’énergie géothermie ?

La géothermie désigne la science qui étudie, et la technologie qui vise à exploiter les phénomènes thermiques internes au globe terrestre. Par extension, elle désigne également l’énergie géothermique issue de l’énergie de la Terre qui est convertie en chaleur.

En effet, les sols dégagent une chaleur qui est de plus en plus intense à mesure que l’on se rapproche du noyau terrestre. L’énergie géothermique consiste à utiliser ce flux naturel de chaleur pour produire du chauffage ou de l’électricité.

Comment cela fonctionne ?

La pompe à chaleur géothermique utilise donc l’énergie thermique présente dans le sol de votre jardin. On commence par installer des capteurs thermiques qui sont enterrés selon une certaine profondeur pour récupérer cette chaleur. Cette dernière est extraite et utilisée pour le chauffage de votre ballon d’eau chaude ou de l’air ambiant par vos ventilo-convecteurs.

Il existe deux types d’installations possibles pour vos capteurs dans le cas d’une PAC géothermique :

  • le captage vertical : Lorsque votre terrain disponible est de petite taille, les capteurs peuvent être enterrés jusqu’à 100 mètres de profondeur. Les capteurs bénéficient d’une température légèrement plus chaude mais surtout plus stable car ils sont moins sensibles aux changements de température. Pour cette installation, vous devez prévoir un coût moyen de 167 € par m² chauffé.
  • le captage horizontal : Lorsque votre terrain disponible est au moins deux fois supérieur à la surface de votre maison, les capteurs sont donc installés entre 60 centimètres et 1,20 mètre de profondeur. Cette installation présente un peu moins d’avantages mais est beaucoup plus accessible en affichant un coût moyen de 100 € par m² chauffé.

Attention : La PAC géothermique ne permet pas la climatisation de l’air ambiant mais présente l’avantage d’être fonctionnelle toute l’année. Elle est relativement plus coûteuse que l’aérothermie ou l’hydrothermie car elle nécessite un forage pouvant être conséquent sur votre terrain.

La pompe à chaleur hydrothermique

Qu’est-ce que l’hydrothermie ?

L’hydrothermie désigne la production de chaleur dans un logement grâce à une source d’eau. A l’inverse de l’aérothermie, qui pompe son énergie dans l’air, l’hydrothermie puisse son énergie thermique au sein de l’eau. C’est une énergie renouvelable très prisée pour ses avantages écologiques.

Comment cela fonctionne ?

La PAC hydrothermique, aussi dite PAC « eau-eau », fonctionne avec des capteurs installés dans un point d’eau à proximité de votre domicile. Ils permettent de récupérer les calories et donc la chaleur présente dans l’eau pour chauffer votre domicile. Ces capteurs peuvent être installés dans des sources d’eau comme les nappes phréatiques, les lacs ou rivières. La PAC hydrothermique permet de chauffer l’air ambiant mais aussi l’eau des sanitaires à votre domicile.

Bon à savoir : Plusieurs conditions sont à remplir pour installer une pompe à chaleur hydrothermique. Vous devrez faire plusieurs démarches administratives pour modifier les sols et prévoir un double forage pour éviter les risques de tarissement.
En revanche, votre PAC hydrothermique vous permet de diminuer drastiquement vos dépenses en matière de chauffage et d’eau chaude. A savoir qu’une pompe à chaleur hydrothermique coûte entre 10 000 et 15 000€ pour une maison de 100 m².

Conclusion

En résumé, il existe plusieurs types d’installations et de pompes à chaleur qui répondent au besoin de chauffage de l’air ou de l’eau. Dans certains cas, une seule et même installation peut répondre à ces deux besoins en chauffant l’eau des sanitaires et celle des radiateurs par exemple.

  • PAC aérothermique (air-air) :
    • Permet uniquement la climatisation et le chauffage de votre domicile ;
    • Nécessite l’installation de diffuseurs d’air à l’intérieur ;
    • Peut être combiné avec des panneaux photovoltaïques ;
    • Entre entre 10 000 et 15 000€ avec un prix moyen de 12 500€.
  • PAC aérothermique (air-eau) :
    • Permet le chauffage de l’air ambiant et de l’eau des sanitaires au sein de votre domicile ;
    • Nécessite un ballon de stockage d’eau chaude pouvant être thermodynamique ou solaire ;
    • Peut être combiné avec du photovoltaïque ou d’autres ballons d’eau chaude ;
    • Entre 10 000 et 16 000€ avec un prix moyen de 13 500€.
  • PAC géothermique (captage vertical) :
    • Permet uniquement le chauffage de l’air ambiant et de l’eau des sanitaires de votre domicile ;
    • Nécessite un forage d’une centaine de mètres pour installer des capteurs thermiques ;
    • Système moins sensible aux variations de température en raison de la profondeur
    • Coût moyen de 167€/m² chauffé.
  • PAC géothermique (captage horizontal) :
    • Permet uniquement le chauffage de l’air ambiant et de l’eau des sanitaires de votre domicile ;
    • Nécessite une superficie deux fois supérieure à la maison pour l’installation des capteurs ;
    • Capteurs thermiques installés entre 60 centimètres et 1,20 mètre de profondeur ;
    • Coût moyen de 100€/m² chauffé.
  • PAC hydrothermique (eau-eau) :
    • Permet le chauffage de l’air ambiant et de l’eau des sanitaires de votre domicile ;
    • Nécessite une source d’eau à proximité (nappes phréatiques, lacs, rivières…) ;
    • Système réversible permettant le rafraichissement de l’air ambiant ;
    • Coût entre 10 000 et 15 000€ pour une maison de 100m².
Cap Soleil Energie
Cap Soleil Energie
Installateur de panneaux photovoltaïques et d'équipements en énergie renouvelables, labélisé « RGE ». Expert en énergie solaire et acteur de la rénovation énergétique chez les particuliers et professionnels depuis presque 10 ans.

Etudiez votre projet

Cap Soleil Energie étudie votre projet en énergie renouvelables.
Passez à l’installation de panneaux photovoltaïques, d’une pompe à chaleur ou d’un chauffe-eau avec l’expertise CSE.